Yucca : les erreurs à ne surtout pas commettre pour l’entretien

Le Yucca, appelé également Arbre de Josué, se conserve souvent durant l’année à l’extérieur de la maison. Il s’agit donc d’une plante d’extérieur qui se distingue par sa grande rusticité. Son entretien n’est guère compliqué. Cependant, il faudra respecter quelques règles. Attention, une petite erreur suffit parfois pour qu’un yucca meure. Pour que vous puissiez en prendre soin, nous allons vous aider, à travers cette rubrique, à bien maîtriser sa culture. 

 

À propos du yucca 

 

Les yuccas font partie des plantes vivaces de la famille des Agavacées. C’est, pour la plupart des plantes d’intérieur. Néanmoins, on peut aussi en trouver dans les jardins des régions tropicales et méditerranéennes. Les yuccas donnent naissance à des fleurs blanches qui forment une importante inflorescence. Toutefois, ils ne fleurissent que très rarement en intérieur. Ils se caractérisent par la poussée de feuilles vertes et coriaces qui forment une touffe. Le tronc est raide et s’apparente à celui d’un palmier en raison « des traces » laissées par les feuilles successives. 

 

Origine 

Le yucca est une plante originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Nord.

 

Les différentes espèces 

On recense une cinquantaine d’espèces de yuccas de différentes formes, allant de la touffe herbacée à l’arbre. Cette vaste famille est étoffée par plus de 150 cultivars et hybrides horticoles. Parmi les plus connus, on peut citer :

  • le yucca brevifolia : appelé également « arbre de Josué » ou Joshua Tree, cette espèce représente le yucca emblématique du désert de Mohave. Dans son habitat d’origine, il devient le plus grand de cette espèce. Il est possible que certains vieux sujets s’élèvent à plus de 18 mètres de haut ;
  • le yucca baccata : de petite taille, cette catégorie mesure moins de 1,5 mètre. Elle dispose rarement d’un « tronc ». Très dures et très pointues, ses feuilles sont potentiellement blessantes ;
  • le yucca filamentosa : celles de ce yucca sont bordées par des filaments. Ce genre ne forme pas de stipe ;
  • le yucca elata : Les feuilles de ce type de yucca se disposent en une très grande couronne. Elles sont érigées, souples et fines et bordées de filaments. Il se distingue par une croissance particulièrement lente. Pour se développer, il a besoin de chaleur. Avec le temps, il forme un stipe unique ;
  • le yucca glauca : forme d’imposantes touffes de feuilles acérées et rigides, très fines et très glauques. Cette espèce ne produit pas de stipe. Il est considéré comme le plus rustique des yuccas ;
  • le yucca rigida : celui-ci forme un stipe massif qui porte une impressionnante couronne de feuilles larges et terminées en pointe. Il se distingue par une magnifique couleur bleu métallique. Notons que cette variété ne supporte pas l’humidité ;
  • le rostrata : cette espèce de yucca se caractérise par un stipe très décoratif pouvant atteindre plusieurs mètres de hauteur. Il arbore une superbe couronne de feuilles bleutées qui forme une boule absolument graphique ;
  • le yucca gloriosa : il s’agit certainement de la variété la plus cultivée en climat tempéré. Il produit un stipe qui, avec l’âge, se ramifie et atteint jusqu’à 5 mètres de hauteur. Ce type de yucca est réellement rustique. Il peut supporter les hivers neigeux, longs et rigoureux ;
  • le yucca recurvifolia « Banana Slit » : cette catégorie à port pleureur comprend des feuilles courbes. Elles sont de couleurs jaunes marginées de vert.

Quelle est la durée de vie d’un yucca ?

 

La durée de vie de cette plante peut être de deux ans, lorsqu’elle est plantée en pleine terre. 

 

Où placer un yucca dans la maison ? 

 

Pour que votre yucca puisse bénéficier d’une belle croissance tout au long de l’année, vous devez le placer dans un endroit lumineux. En effet, pour s’épanouir, cette plante d’intérieur nécessite beaucoup de lumière. Toutefois, les rayons directs du soleil ne lui conviennent pas. Dans ce cas, il est essentiel de lui trouver la meilleure exposition en privilégiant un endroit ni trop ombragé ni trop ensoleillé. Une chambre, un salon ou une cuisine orientée vers l’ouest feront parfaitement l’affaire, et votre yucca pourra offrir le meilleur de lui-même.

 

Comment entretenir un yucca d’intérieur : les erreurs à ne pas commettre 

 

Le yucca d’intérieur est très facile à entretenir. Cependant, pour garantir sa croissance, aucune erreur n’est permise. Par conséquent, il ne faudra pas :

  • oublier de vaporiser régulièrement de l’eau sur le feuillage ;
  • arroser la plante alors que la terre n’a pas pris le temps de sécher ;
  • arroser la terre en automne et en hiver ;
  • apporter de l’engrais durant le mois d’octobre jusqu’aux mois de mars-avril ;
  • exposer le yucca directement aux rayons de soleil ;
  • placer la plante dans un endroit sans lumière ;
  • mettre le yucca dans un petit pot.

Est-ce que le yucca craint le froid ? 

 

Le yucca est très tolérant et peut supporter les écarts de température allant de 5 à 30° C. Toutefois, la température idéale pour le développement de ce type de plante est de 15 à 18° C. Il existe tout de même certaines variétés qui possèdent une bonne résistance au froid et à la neige. C’est par exemple le cas du yucca filamentosa et du yucca gloriosa qui ne craignent pas les fortes baisses de température. Toutefois, il faudra les planter dans un sol très bien drainé. Le yucca filamentosa est incontestablement le plus rustique de tous. Il peut supporter jusqu’à -20° C et peut faire face à l’humidité. Au moins jusqu’à -15° C.

 

Les différentes maladies possibles chez les yuccas

 

Les yuccas sont des plantes naturellement résistantes et peu sensibles aux maladies. Ils peuvent néanmoins être victimes de certaines agressions mortelles ou qui compromettent leur beauté. Parmi les principales maladies qui touchent ce genre de plantes, il existe :

 

Le phoma

Aussi appelé « maladie des taches concentriques » le phoma du yuca se traduit par la présence de taches concentriques marrons et noires sur les feuilles. Cette maladie cryptogamique est en réalité causée par un champignon qu’on appelle coniothyrium ou Phoma. Une fois installé, il est plutôt difficile à combattre. Le froid et l’humidité sont favorables à son développement. Il se manifeste alors dès le printemps, lorsque les que les températures se radoucissent. Vous devez garder à l’esprit que les plaies de taille constituent une vraie porte ouverte à cette maladie. Par conséquent, évitez d’arracher les feuilles qui sèchent facilement. Il est recommandé de les couper à l’aide d’un sécateur ou d’un ciseau. Pour prévenir le phoma, il vous est conseillé de pulvériser une décoction de prèle, au début du printemps. À partir du moment où vous remarquez les symptômes du Phoma sur votre yucca, pensez à éliminer les feuilles touchées. Ensuite, utilisez de la bouillie bordelaise pour traiter votre plante. Bien que les yuccas se dégarnissent face à l’attaque de ce champignon, ils résistent généralement à celui-ci.

 

La pourriture des racines

Suite à une humidité trop importante, le yucca peut aussi subir les dégâts de la pourriture des racines. En général, ce sont les yuccas plantés dans des sols peu drainés ou trop arrosés qui sont les plus touchés par cette pourriture. Une fois que le yucca est affecté par ce genre de problème, ses feuilles flétrissent. Peu de temps après, c’est la plante toute entière qui dépérit. Pour éviter une telle situation, il est recommandé de réduire radicalement les apports d’eau sur la plante. Pensez aussi à lui offrir un sol mieux drainé. Si vous optez pour la plantation en pleine terre, n’oubliez pas l’apport de graviers. En revanche, pour une plantation en pot, ajoutez des tessons de terre cuite ou des billes d’argile.  

 

Yucca rostrata : parlons prix

 

Le yucca rostrata compte parmi les espèces les plus appréciées. Il est souvent utilisé comme plante décorative, dans un salon minimaliste, dans une cuisine moderne ou même dans une boutique. Pour l’achat d’un tel végétal, vous découvrirez une grande gamme de prix. Ceux-ci varient d’une boutique à l’autre, mais aussi compte tenu de plusieurs critères liés à la plante ou à sa livraison. Ainsi, selon vos différents besoins, le coût d’un yucca oscille entre 11 et 130 euros.

Article récent